• DATES-CLÉS

    Depuis sa création en 1904, Legrand s’adapte aux évolutions du marché. Découvrez comment un atelier de porcelaine est devenu le spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment.
  • 1200px-Logo_Legrand.svg

  • LA SPÉCIALISATION EN PRODUCTION

    D’APPAREILLAGE ÉLECTRIQUE

    1 - Spécialisation appareillage électrique OK

    Le 25 août 1949, un sinistre détruit la quasi-totalité des ateliers consacrés à la porcelaine de table dont la fabrication est dès lors arrêtée. La branche Appareillage électrique subit de graves dommages. Face à l’étendue des dégâts, Jean Verspieren et Edouard Decoster, deux industriels – beaux-frères – originaires du Nord de la France et qui ont repris la direction du groupe depuis 1944, optent pour une nouvelle stratégie : ils décident de se spécialiser sur la seule production d’appareillage électrique d’installation.

    Dans les années 1950, la porcelaine reste la matière principalement utilisée dans le montage de l’appareillage électrique. Peu à peu, l’usage du plastique se développe avec les thermodurcissables, puis les thermoplastiques issus du pétrole à partir de 1959.

  • LA FONDATION DE

    LEGRAND

    Fondation Legrand OK

    En 1865, Henri Barjaud de Lafond et Léonard Clidassson, deux marchands de bois, créent un atelier de porcelaine de table à Limoges. Celui-ci est situé route de Lyon, devenue l’avenue du maréchal de Lattre de Tassigny, où se trouve toujours le social du groupe. L’usine est construite sur les bords de la Vienne pour permettre d’acheminer le bois de chauffage nécessaire aux fours pour la cuisson de la porcelaine.

    L’affaire est reprise en 1904 par Frédéric Legrand, Charles Alary et Jean Joquel. L’atelier de porcelaine devient alors la société Legrand, Alary et Jocquel. Dès cette date, l’entreprise porte le nom « Legrand ».

  • LEGRAND ET LA BOURSE

    3 - Bourse OK

    Fort de sa performance économique, Legrand est introduit à la bourse de Paris en 1970. La croissance du groupe se développe alors à l’international. Après avoir ouvert sa première filiale hors de l’hexagone, en Belgique, (1966), Legrand s’implante pour la première fois hors du continent européen, au Brésil (1977), puis aux Etats-Unis (1984). En 1989, lorsque Legrand acquiert BTicino, le n°1 du matériel électrique en Italie, les ventes à l’étranger représentent plus de la moitié du chiffre d’affaires (57 %).

    Dans les années 1990-2000, le développement du Groupe s’accélère partout dans le monde, notamment grâce à des acquisitions ciblées : Australie, Chine, Colombie, Corée du Sud, Espagne, Grèce, Inde, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Turquie…  En 2011, le groupe fait son entrée au CAC40.

  • LA GOUVERNANCE DE LEGRAND ÉVOLUE

    Gouvernance SE OK

    En 2018, la gouvernance du groupe Legrand évolue. Suite à la séparation des rôles de Président et de Directeur Général, Gilles Schnepp, PDG du groupe depuis 2006, devient Président du Conseil d’administration. Benoît Coquard devient Directeur Général du Groupe.

  • L’EVOLUTION DU LOGO

    LEGRAND

    5 - Evolution Logo OK

    Dès 1925, le logo du groupe est composé des lettres CLL signifie Compagnie Legrand Limoges. Il est utilisé entre 1925 et 1967 sur les boîtes d’appareillage électrique, les catalogues ou encore sur la façade du siège social. A partir de 1955, le logo CLL est associé à un installateur électricien. Il porte d’ailleurs ce même logo sur sa casquette.

    Le logo actuel de Legrand est utilisé à partir de 1974 sur certains supports puis se généralise en 1976. Il se compose de deux « L » du logo historique CLL. Les « L » sont placés en vis-à-vis avec deux traits de manière à représenter un interrupteur avec ses deux fils d’arrivée et de sortie. Le nom Legrand est inscrit en rouge à droite, de la même taille que l’interrupteur.

  • LES DÉBUTS DE

    L’APPAREILLAGE ÉLECTRIQUE

    Débuts appareillage électrique OK

    En 1919, la société Legrand s’associe avec Jean Mondot, un artisan de la région qui a créé à Exideuil (à 50 km de Limoges) une petite usine d’interrupteurs utilisant du buis et de la porcelaine. Cela entraîne la création d’une branche Appareillage électrique : les appareils électriques basse tension deviennent progressivement la principale activité de la maison Legrand.

    Par soucis d’optimisation, les petites pièces isolantes d’appareillage électrique sont cuites et séchées dans l’espace inutilisé entre les piles d’assiettes rondes. Au fil du temps, la conception et la cuisson des pièces se professionnalisent et des fours dédiés à la fabrication de pièces isolantes pour l’électricité sont construits. En 1924, l’entreprise devient la société Legrand et Cie (Manufacture de Porcelaines et d’Appareillage Electrique).